Interviews L' Article Du Mercredi

L’Atelier théâtre, c’est fini pour eux ! Interview de 2 élèves de rhéto. (Interview #1)

Pour cette première interview, j’ai choisi comme victimes Simon Vermeersch (le diable dans la pièce de cette année) et Rémy Vandenbulcke (le personnage de Dieu). Les deux élèves de rhéto faisaient partie de l’Atelier Théâtre (dont nous vous parlions dans le journal papier il y a peu) et tenaient les deux rôles principaux de la pièce « Angel’s Story », qui a été présentée cette année. Mais qui dit rhéto dit dernière année, et donc l’aventure s’arrête ici pour eux !

Moïra : Bon alors, pour vous, le théâtre s’arrête après combien de temps ?

Rémy : J’ai commencé en troisième, c’était donc ma quatrième année.

Simon : J’ai commencé un an avant lui, mais on avait déjà fait du théâtre ensemble en primaires, et lors de stages.

Moïra : Pourquoi avoir rejoint la troupe de notre école ?
Rémy : Pour nous amuser. En primaire, on créait beaucoup de petits sketchs.
Simon : On aimait déjà beaucoup se mettre en scène.
Moïra : Selon vous, quelles sont les valeurs qu’apporte le théâtre ?
Rémy : L’assurance, la confiance en soi…
Simon : L’amitié.
Rémy : C’est même plus que ça, on peut même parler d’une famille.
Simon : L’imagination aussi, savoir improviser.
Rémy : Se mettre en scène, jouer un personnage, se l’approprier.
Simon : Et la mémoire aussi ! Retenir son texte ! (rires)
Moïra : Le théâtre apporte quand même pas mal de choses très positives ! Les questions se compliquent… Votre meilleur souvenir du théâtre ?
Rémy : Pour moi, les meilleurs souvenirs sont toujours les soirs de représentation. La semaine qui précède est appelée « semaine marathon » et c’est une semaine qu’on apprécie beaucoup aussi, puisqu’on passe tout notre temps ensemble et que c’est durant cette semaine que les liens se créent.
Simon : Oui, pour moi aussi c’est la semaine marathon, et surtout les fous rires quand les amis se trompent ! (rires).
Moïra : Et le pire souvenir ? Promis, ça reste entre nous !
Simon : Parfois, ça arrive que certains s’énervent ou fassent une crise, ce qui crée une mauvaise ambiance. Personnellement, je me rappelle l’époque où on faisait 2 pièces différentes. L’ennui avec ça c’est que les 2 groupes ne s’entendaient pas toujours et on ne formait pas une grande famille.
Moïra : Un rôle qui vous a particulièrement plu ?
Rémy : Ben… Dieu ! (rires)
Moïra : Sans la moindre hésitation ! (rires)
Rémy : Je pourrais aussi retenir le nom de Dominique, un policier un peu con. C’était assez sympa de faire rire les gens à la fin de chaque réplique. C’était il y a 3 ans.
Simon : Même si j’ai adoré jouer le diable cette année, je me rappelle avoir joué le « Patient numéro 3 » lors de ma deuxième année de théâtre. Je devais jouer un mec malade et tousser après chaque phrase. Après la pièce des gens venaient me trouver pour me demander si j’étais vraiment souffrant ou si c’était de la comédie ! (rires)
Moïra : Et le pire rôle qu’on vous ait attribué ?
Simon : Le rôle de Clément, il y a 2 ans. C’était une pièce sur le harcèlement où je jouais le harceleur, et je n’avais pas beaucoup de texte.
Rémy : Pour moi, c’était Tom, dans ma première pièce. Un mec normal qui avait suivi sa copine et qui n’était pas très content d’être là. Je trouvais ce personnage trop « normal », il ne sortait pas assez de l’ordinaire pour me plaire.
Moïra : Pour clôturer… (Sortez les violons et les mouchoirs) Ca fait quoi de partir après tant d’années ?
Rémy : Plus on est ancien, plus c’est dur. On a noué des liens avec des gens qu’on n’est plus certains de revoir, et on doit les quitter.
Simon : Surtout qu’avec l’ancienneté, on est un peu devenus comme les grands frères, les papas de cette grande famille qu’est le théâtre !
Rémy : Je n’arrive pas à réaliser que c’est la fin, je me vois encore arriver le premier jour.
Simon : Et quitter un groupe pareil, c’est pas évident !
Je remercie Simon et Rémy d’avoir répondu à mes questions avec bonne humeur et humour, et je leur souhaite bon vent pour la suite ! N’hésitez pas à nous dire si les interviews vous plaisent, nous en referons d’autres prochainement.

À propos Moïra Claix

Option Langues Rédactrice adjointe (et fière de ce titre inventé rien que pour moi) J'adore écrire, surtout pour faire partager ce que j'aime, à savoir le Japon, les mangas, la lecture, la musique et YouTube ! Responsable de "L'Article du Mercredi".