Interviews L' Article Du Mercredi

Interview: Une ancienne de Saint Pierre au Mexique!

En juin dernier, Emmy Papier a fini sa rhéto au CESP en option langues. Et au lieu de suivre un parcours classique, elle a choisi une alternative beaucoup plus audacieuse puisqu’elle a décidé de refaire une sixième année… au Mexique! Tout ça grâce à un organisme très réputé, le Rotary. Elle est à l’autre bout du monde depuis maintenant 2 mois et a accepté très gentiment de répondre à mes quelques questions.

3

  • Alors, pour commencer, en quoi le Mexique et la Belgique sont-ils différents?

Le Mexique n’a aucun rapport avec la Belgique ! Déjà au niveau des paysages, c’est différent, il fait plus sec ici et c’est très vaste. Niveau magasin et nourriture, tout est plus grand ! Les bouteilles font 3 ou 4 litres, le fromage se vend par 4 ou 5 kg,.. Mais il y a un gros point négatif, il n’y a pas de chocolat! Les gens sont très chaleureux, ils sont toujours là pour aider ou juste parler avec toi. Ici tout est très éloigné, il n’y a pas de train ou de métro donc on se déplace en bus ou en voiture, en sachant que les routes sont très mauvaises, ce qui fait que les gens roulent à du 40 km/h ! Et bien sûr, ma différence préférée, ce sont les plages!

  • Où loges-tu?

Le Rotary fonctionne avec un système de plusieurs familles donc j’en ai 2. Malheureusement l’adaptation avec ma première famille s’est très mal passée. Donc j’ai pu changer, je suis dans une nouvelle famille depuis 3 jours et heureusement pour moi ils sont géniaux ! Ma mère d’accueil est la directrice de mon club, elle et son mari me traitent déjà plus comme une personne à part entière que comme une étrangère. Ils ont 3 enfants, dont une fille qui est dans mon école et avec qui je m’entends super bien ! L’adaptation est quand même difficile car je n’ose pas déranger ou toucher car ce n’est pas encore ma maison, ma famille,… J’ai besoin de temps pour pouvoir être parfaitement bien intégrée au sein de leur famille. Je dois les appeler « papa y mama » ce que je trouve encore compliqué. Je ferai quand même un effort pour eux!

  • Comment ça se passe à l’école?

Je suis dans l’option  » humanidad » c’est à dire littéraire. J’ai des cours de droit, d’architecture, de psychologie,… Ce sont des cours « d’université » mais malgré ça le niveau n’est pas très haut. Nous faisons beaucoup d’évènements dans l’école, par exemple des fêtes pour le seigneur, pour le drapeau, pour l’indépendance, pour la fête des morts,… L’école commence à 6h45 et fini à 13h20 (ou 12h30 ou 14h30 pour certains ). Ici les professeurs n’ont pas autant d’autorité que chez nous. On ne travaille pratiquement jamais mais par contre on a toujours des exposés à faire ! Une fois par mois nous allons à la messe.

Dans ma ville, les écoles sont vraiment petites, la salle de sport est plus grande que mon école. Il n’y a que 2 classes de rhéto… L’école s’appelle Préparatoria Maria Théresa. Nous devons porter 4 uniformes différents. (Trois d’entres eux sont visibles sur la photo ci-dessous.)

8

  • Et as-tu déjà des amis?

Je suis rentrée un jeudi à l’école, j’étais assez surprise car tout le monde venait me parler ! La rumeur qui dit que les mexicains sont très chaleureux est bien vraie ! Avec mes cheveux bruns, mes yeux verts, ma taille, je ne passais pas inaperçue. Ils ont tous les cheveux noirs, les yeux bruns et sont assez petits. Je fais des activités presque tout le temps avec mes amis, on sort, on va au resto, à la piscine, à la mer, ils sont géniaux!

  • As-tu beaucoup de difficultés avec la langue?

Je suis partie avec quelques bases, ce qui m’a beaucoup aidé. Au début j’utilisais vraiment le vocabulaire simple de base, et au fur et à mesure, ça va de mieux en mieux, on voit la différence ! Je ne sais toujours pas rouler les « r », mais laissons le temps faire les choses ! Les gens de ma classe m’aident beaucoup quand je ne comprends pas ou si je fais une faute, ma famille aussi !

  • Comment est la nourriture?

Tout le monde connait les bourritos, tacos, fajitas,… Mais il n’y a pas que ça! Ici ils mangent de tout: des tortillas (des petites « crêpes » de farines de maïs), ils peuvent manger des pâtes, du riz, des pommes de terre… Ils peuvent manger du sucré et du salé en même temps. Dans ma région ils ont leur propre fromage qui est plutôt bon (même si ça ne vaut pas les nôtres). Je ne suis pas encore fan de la nourriture mexicaine mais j’essaie quand même de nouvelles choses.

  • Et pour finir, pourquoi avoir fait cet échange?

J’ai voulu faire cet échange car je voulais prendre ma liberté, devenir indépendante, et en même temps apprendre une nouvelle langue, une nouvelle manière de vivre. Quand tu arrives seule pour vivre avec des étrangers, tu deviens directement plus autonome, plus mature ou juste plus grand. Après seulement deux mois, tout me manque, rien que les simples trajets avec maman, les moments avec mon frère,… Il y a toujours une chose qui me fait penser à ma famille et je me suis rendue compte que c’est vraiment important, que je ne pourrai jamais vivre sans eux. Je vais profiter de cette année au maximum, et revenir j’espère plus grande et mature qu’avant. C’est une occasion unique et inoubliable dans sa vie !

Merci beaucoup Emmy, je te souhaite de passer une année inoubliable, vraiment!

6

 

 

À propos Moïra Claix

Option Langues Rédactrice adjointe (et fière de ce titre inventé rien que pour moi) J'adore écrire, surtout pour faire partager ce que j'aime, à savoir le Japon, les mangas, la lecture, la musique et YouTube ! Responsable de "L'Article du Mercredi".

Laisser une réponse

Nous nous engageons à ne pas publier votre adresse mail.Les champs marqués sont obligatoires *